Faire appel à un exorciste : mode d’emploi

Publié le : 17 août 20203 mins de lecture

Depuis plusieurs années, l’église a enregistré un grand nombre de cas de possession. Pour traiter ce soi-disant mal, elle a souvent recourt à l’exorcisme pour faire sortir du corps du possédé les esprits maléfiques. Cette tâche revient à une personne spéciale qui connaît tous les rites de l’exorcisme : l’exorciste. Si vous rencontrez des cas de possession dans votre proche, vous devrez savoir les modes d’emplois pour faire appel à un exorciste.

Vérifier si la personne est vraiment possédée.

Une des premières étapes avant de faire appel à un exorciste est de faire quelques examens au malade pour vérifier si cette personne a subi une action de possession. En fait, la plupart des églises refusent l’intervention de l’exorcisme sans preuve médicale que  le patient n’a pas de maladies. La raison en est que les églises, surtout l’église catholique, ont été pointées du doigt de torturer certains patients atteints de maladie psychique. Dans ce cas, vous devrez faire des séries de tests pour écarter toutes maladies qui pourraient expliquer le comportement inhabituel du patient. La maladie que beaucoup de gens ont souvent prise pour une possession est l’épilepsie et toutes formes de maladies mentales.

Comment trouver l’exorciste ?

Trouver un exorciste dépend de plusieurs facteurs mais surtout varient en fonction de chaque église. Mais en général, pour faire appel à un exorciste, vous devrez parler à votre paroisse le plus proche de vous. Dans le cas de l’église catholique, un membre bien formé de la paroisse va étudier votre dossier pour voir si votre cas est bien une possession. Il peut vous demander les résultats des examens psychiques du malade ou bien il peut les faire lui-même. Une fois votre dossier validé, la personne responsable de la paroisse va adresser une lettre auprès de l’archevêché de votre diocèse pour décider de l’envoi d’un prêtre spécialiste de l’exorcisme.

Que faire devant des faux exorcistes ?

Il s’agit de la question la plus importante car, souvent, des faux exorcistes abusent de la maladie du patient pour en soutirer de l’argent. Dans ce cas, il important de faire quelques investigations de votre part avant de faire appel à un exorciste. Vous devrez savoir que l’exorcisme, si c’est pratiqué par un prêtre envoyé depuis votre archevêché, est gratuit. De ce fait, toute personne qui fait de cette pratique un moyen de survivre est un faux exorciste. En effet, certaines personnes peu scrupuleuses peuvent profiter de certaines maladies psychiques comme l’épilepsie ou la schizophrénie pour des cas de possession. Donc, il est toujours conseillé de s’adresser à votre paroisse le plus proche.

Les différences entre magie noire et magie blanche
Comment jeter un sort à quelqu’un ?

Plan du site